Vous êtes ici
Auteurs
Anniversaire de 150 ans de Francis Jammes

150 ans auparavant, le 2 décembre 1868, naquit Francis Jammes à Tournay. Il fût romancier, dramaturge, poète et critique français. Il vécut une grande partie de sa vie dans le Pays Basque, région qui lui inspira une majorité de ses œuvres.

 

« Mais à droite les Basques régnaient. Ils mangeaient, beaux et graves. Leurs regards allaient et venaient avec une lente majesté. » « Il aimait son pays d’une telle passion que si, au moment qu’il souhaitait le plus de le quitter, il avait pu penser qu’il n’y finirait point ses jours, il fût mort de douleur. Son pays était, en outre, le trésor dont il se faisait suivre, ce coffre où il puisait à pleines mains, dans la solitude, pour en admirer le précieux reliquaire. » Cloches pour deux mariages : le mariage basque, le mariage de raison (6ème édition, Edition 1923).

 

Après un zéro en français à son baccalauréat, il se met toutefois à l’écriture de poèmes qu’il envoie à différentes revues. Ses essais attirent l’attention de Mallarmé et d’André Gide.


L’événement notoire qui le positionnera sur le devant de la scène littéraire est la publication de son manifeste « Le Jammisme » chez Le Mercure de France. Revue à laquelle il restera fidèle une grande partie de sa vie. Son manifeste littéraire (1897) est involontairement à l’origine d’un nouveau courant, proche de la nature dont il fait l’éloge « Je pense que la vérité est la louange de Dieu ; que nous devons la célébrer dans nos poèmes pour qu’ils soient purs » - Un manifeste littéraire de M. Francis Jammes Le Jammisme.

 

Dans Pensée des jardins (Edition 1906) par exemple, la nature se fait très présente « O bel insecte bleu, jamais revu, rencontré dans le cœur d’un ormeau, tu ne différais point tellement de moi que je ne puisse nous confondre ! ».

 

« Cette fleur a un corselet velu, des pattes velues aussi, un abdomen tigré et des ailes étendues. Elle représente l’insecte même qu’elle veut séduire. N’est-ce point là une suprême hypocrisie ? J’ai vu, un jour que je tenais cette fleur à la main, des frelons furieux la harceler. Sans doute, ils avaient reconnu le subterfuge de la corolle sur laquelle ils s’étaient osés à peine, mais assez pour la rendre mère. Ainsi la beauté parfois nous trompe. Nous la faisons semblable à nous-mêmes. » Sur la fleur de l’ophrys-abeille.

 

Les robinsons basques (6ème édition. Edition 1925)
« Le saule est plus gracieux que le hêtre,
As-tu repris aussitôt, car il pleure.
O ma bien-aimée,
Tant de sanglots sont sortis de mon cœur
Qu’il y avait un étang à mes pieds
Où se reflétait le saule.
Mais tu as tout à coup déclaré :
- Au saule, je préfère le tilleul odorant
Où chante le rossignol
».

 

Autre événement qui orientera sa carrière d’écrivain : son retour à la pratique religieuse du catholicisme en 1905. Ses textes deviennent alors plus religieux et dogmatiques.

 

« Ursule avait pleuré doucement, mais sans se plaindre à personne qu’à la Sainte Vierge pour qu’elle le dît au Bon Dieu : Sainte Vierge, faites que Bertrande devienne bonne et douce. Bertrande était le nom de l’élève qui était si méchante pour elle ».  Deuxième béatitude - Le Bon Dieu chez les enfants (Editions 1921).

 

 « Elle aurait donné sa vie pour lui. Elle l’aimait de tout el refus qu’il lui avait opposé, de toute la condamnation qu’il avait portée contre elle en lui disant : « Tu es une fille de péché, laisse-moi », et qui l’avait laisée pleurante, durant cette même nuit qu’il avait tant souffert lui-même. » « Arnaud ne voulut pas que Manech ignora qu’il s’était vengé sur Yuana de ce qu’il les avait surpris causant ensemble, au pied d’un arbre » Cloches pour deux mariages : le mariage basque, le mariage de raison (6ème édition, Edition 1923).

 

Il sera source d’inspirations pour de nombreux auteurs, et aura une grande carrière à l’étranger, notamment en Allemagne, en Autriche et au Japon. Il décède le 1er novembre 1938.

Le Bon Dieu chez les enfants...
Le Bon Dieu chez les enfants...
Cloches pour deux mariages : le mariage basque, le mariage de raison (6e éd.)
Cloches pour deux mariages : le...
Les robinsons basques (6e éd.)
Les robinsons basques (6e éd.)