Vous êtes ici
Histoire
L'unique et sa propriété

En 1844 sort « L’unique et sa propriété » et s'il est aujourd'hui tombé dans l'oubli, il connaitra à l'époque un retentissement énorme. Hachette-Bnf vous propose de revenir sur cet ouvrage qui a marqué la philosophie de du XIXe siècle. Max Stirner a suivi comme beaucoup de futurs philosophes de l’époque les cours d’Hegel à l’université de Berlin. Il y croise Edgar Bauer, Arnold Ruge et également Friedrich Engels, qui dira à son propos :

 

Regardez Stirner, regardez-le, le paisible ennemi de toute contrainte.

Pour le moment, il boit de la bière, bientôt il boira du sang comme si c'était de l'eau.

Dès que les autres poussent leur cri sauvage "À bas les rois !"

Stirner complète aussitôt "À bas aussi les lois !"

 

On trouve à coup sûr une influence très Nietzschéenne dans l’ouvrage. L’Ego est l’unique bien de l’Homme qui ne puisse lui être dépossédé. C’est donc à partir de celui-ci que doit se baser l’organisation sociale de la société. A contrario des autres Jeunes Hégéliens pas d’idéalisme, donc, chez Max Stirner, pas de projet, il déclare à ce propos : « Je n'ai basé ma cause sur Rien » la société doit se construire à partir d’Associations d’Égoïstes. Si l'ouvrage a fait couler beaucoup d’encre à sa sortie, Karl Marx écrira une critique plus longue que l'ouvrage lui-même, il est, comme son auteur, rapidement tombé dans l’oubli. Il finira sa vie seul dans la misère et la pauvreté.

 

L’unique et sa propriété est un pamphlet intransigeant contre l’hypocrisie sociale, la politique institutionnelle, la religion, les lois, la famille, la morale, la justice etc. en somme l’ensemble de qui fait société. Il étonnera par son impitoyable anti-puritanisme et sa farouche soif de liberté.

 

 

Pour échapper à la censure le livre est initialement édité en 20 feuillets de 16 pages, l’édition que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui date de l’année 1900, année où Max Stirner commence à être relu, notamment par certains anarchistes.

L'unique et sa propriété (Éd.1900)
L'unique et sa propriété (...